ESI à IDE et plus si affinité

15 août 2017

Les joies de la photographie

Avec mon époux, nous aimons faire de la photo. Chacun a son propre domaine d'attirance même si on touche un peu à tout. Lui se passionne pour la photo animalière, la faune et la flore en mode "macro". C'est une technique très sportive car elle nécessite de pouvoir s'approcher au plus prêt du sujet à photographier et d'avoir assez de patience pour obtenir LA photo tant rechercher. J'adore le taquiner lorsqu'il me revient bredouille d'une randonnée photo. Cette fois en plus de l'histoire qui nous a bien fait délirer à tous les deux, je lui ai fait un dessin très représentatif. Un petit moment de détente bien mérité en ce 15 août humide.

domi-photo

Posté par Saint Patoche à 16:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


08 août 2017

Et l'heureux élu est ...

Dans mon précédent billet, je vous expliquais mes difficultés pour trouver un sac de cours. Un d'entre vous m'a suggéré de vous le présenter en photo. Sauf que sur ce blog, j'ai plus envie de dessin accompagnant mes textes que de photo.

Et j'en profite pour faire un petit clin d'oeil à mon amie qui est la première à figurer sur mes dessins. et pour la remercier à nouveau de son superbe choix. Et en prime, j'ai fait une mini BD. Un essai, car je suis vraiment débutante en dessin. ;)

 

nouveau-sac-web

Posté par Saint Patoche à 18:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]

05 août 2017

Bien choisir son sac pour la rentrée

C'est une évidence, qui dit rentrée scolaire dit sac pour transporter les cours. "Tu n'oublies pas à la rentrée d'acheter ton petit sac et ta trousse pour l'école." me lance avec un ton ironique une jeune camarade avec qui je vais suivre ma formation. Adorable chipie qu'elle est. Elle m'a bien fait sourire avec sa taquinerie. Le plus difficile allait être de choisir LE sac le mieux adapté à mes attentes tout en correspondant à mon âge avancé.

Durant mon enfance, je savais très bien lequel choisir. Aussi j'ai eu des cartables traditionnels, des sacs à dos, des besaces en toile armée que j'avais avec bonheur griffoné des groupes de rocks de mon époque. Paraître pour m'identifier parmi les autres élèves. Ne pas sentir de différence. Faire en sorte d'être passe-partout tout en étant affirmée. Chaque année je rusais d'ingénierie pour transformer un sac lamba en un chef d'oeuvre d'art astrait que ma mère jetait à la poubelle à la fin de chaque année. J'aimais beaucoup la rentrée car c'était pour moi l'occasion de commencer une nouvelle aventure avec un nouveau bagage pour traverser les méandres de l'enseignement.

Je parcours les sites et conseils divers en matière de choix de sac pour la rentrée. Les prix vont du simple au double, sans compter les déjà épuisé. Impossible de repérer les dimensions parfois, ni leur imperméabilité. Je désespère de trouver un sac convenable. Je demande autour de moi conseil pour puiser des idées de mode avec les jeunes qui m'entourent et les moins jeunes. Les moqueries fusent.

sac-de-cours-2pg

Mais peu importe, je finirai bien par le trouver. Après plusieurs essais et plusieurs renvois pour cause de tailles inadaptées, mon amie a enfin trouvé le sac compagnon pour ces années de formation. Il est simple, chic et capable de porter les documents indispensables pour suivre et réussir ma formation. J'en suis contente. Merci à toi mon amie pour ce très beau sac.

Posté par Saint Patoche à 19:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 août 2017

Cherche moi voir si tu me trouves

Je fais partie de ce groupe d'individu qui sont super fainéants. Et le pire c'est que tout le monde nous dira : toi t'es un super bosseur. Avouons que c'est très agréable et doux à entendre. Le secret réside dans une organisation optimisée pour que je ne perde pas de temps à des choses inutiles. Je refuse par exemple de faire du classement pour remettre de l'ordre, je vais plutôt mettre en place mon système de classement et classer au fur et à mesure. Ainsi, je ne reviens pas deux fois sur la même activité.

Avec la reprise de mes études, il me faut tenter de comprendre les us et coutumes des étudiants pour pouvoir tout simplement partager avec eux nos activités de groupe. Mon souci majeur, c'est qu'ils me proposent des outils dont je me demande encore où est le gain de temps dans tout ça. J'apprécie les discussions instantanées, le partage rapide que l'on peut faire d'une lecture d'un article ou d'une vidéo. Mais pour avoir participé à des groupes de discussion, je me suis vite aperçu des redondances dans les questions posées, les pertes de réponses et au final de grosses difficultés à suivre vraiment les discussions.

J'aurai bien préféré un bon forum bien organisé, où l'on va directement chercher l'information qui nous intéresse, là où elle est logiquement posée. J'ai tout autant accès à tout, mais je n'ai plus à perdre mon temps dans la recherche. Et puis pour mon égo, c'est aussi bien, car je reste autonome du fait que je vais à la recherche d'une information qui peut avoir été déjà posée. Et c'est seulement lorsqu'elle ne l'a pas été que je peux la poser pour voir si d'autres ont des idées pour m'aider. Ça fait un peu moins "assisté" à mes yeux (défaut de militaire je vous l'accorde).

 

recherche-sur-facebook2

Posté par Saint Patoche à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2017

Le dossier d'inscription

Regard vers le rétroviseur et je constate que ... à oui quand même ... tant que ça. Gloups.

Bon disons que dans un passé proche je me suis engagée comme militaire à l'école des sous-officiers d'active de Saint-Maixent (ENSOA). Notre devise : "S'élever par l'effort" avait pour objectif de nous motiver à toujours donner le meilleur de nous. Je la trouve vraiment géniale cette devise. Pas vous ?  C'est là que j'ai appris la cohésion, le travail d'équipe, la solidarité, l'entraide ... Et non ce n'est pas des noms barbares. Certes beaucoup en parlent et peu les pratiquent, mais c'est pas une raison pour les qualifier ainsi.

Par la suite, on nous a orienté en fonction de ... notre sexe vers les métiers administratifs principalement. Bon on ne va pas s'en plaindre, on gardait quand même le bel uniforme, quelques activités propres au métier et qui nous sortait du bureau et la solde (salaire) identique aux hommes. On était haut placé (cabinet du Ministre, Etat-major des armées, etc.) Faut savoir apprécié les avantages même s'ils sont peu nombreux. L'administratif fut donc ma spécialité.

Aussi en choisissant le métier d'infirmière j'espérai ne plus avoir à faire cela. Mais voilà, durant la préparation au concours, mes professeurs m'ont très gentiment et avec beaucoup de compassion annoncés que cela fait aussi parti de notre métier. Y a pas à dire, les infirmières savent vous dire les pires nouvelles et ça passe presque facilement.

En cet fin du mois de Juillet, je m'apprête à profiter pleinement de mes derniers jours de retraite. Mais c'est sans compter sur le dossier d'inscription et les premiers impératifs de délais de réponse qu'il faut respecter. Et me voilà courant après les rendez-vous, écrivant à tous les organismes pour y récupérer les documents indispensables qui me sont réclamés. Planification et remplissage des formulaires. ...

Je finis par me demander si ce n'est pas un entraînement pré-rentré pour vérifier notre volonté à devenir infirmière.

Entraînement-administratif

Posté par Saint Patoche à 13:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 juillet 2017

Il était une fois ...

Il était une fois dans un pays lointain vivait une jeune et belle demoiselle. Loin de la ville et de ces inombrables brouhahas, elle avait décidé de se lancer un merveilleux objectif : devenir infirmière. Personne jusqu'à présent n'avait cru en ses capacités, au point qu'elle avait autrement orienté sa carrière. Mais un jour, une rencontre vint modifier tous ses plans. Elle passa le concours et le réussit. Il n'y avait plus qu'un pas, valider son inscription à l'école et se donner tous les moyens pour réussir. Quand soudain ...

Moyenne

appel-secrétariat

A cet instant, le monde s'écroula sous ses pieds. Comment allait-elle faire pour trouver une solution à cette situation désastreuse. Elle contacta tous les organismes mais en vain, son âge, son statut venait systèmatiquement interrompre ses rêves. Il ne restait qu'une solution un appel au don.

 

Cette histoire, c'est la mienne, à défaut d'être jeune, j'ai 47 ans et belle (tout est relatif et les goûts et les couleurs vous savez ce qu'on en dit). J'ai ouvert ce blog dans le but de vous faire partager mon aventure dans mes études et permettre à ceux qui participent à mon appel au don, de pouvoir suivre leur investissement.

Si vous aussi vous voulez m'aider, ce que j'apprécierai beaucoup, il vous suffit de faire un don ici :

Le pot commun.fr : Aider une infirmière étudiante

C'est avec passion et courage que j'ai décidé à 47 ans de reprendre mes études pour devenir infirmière. Métier avant tout humain et entier, voilà ce qui me plait. J'ai réussi le concours d'entrée à l'école d'infirmière, pour la promotion 2017-2020.

https://www.lepotcommun.fr

Merci à tous.

Posté par Saint Patoche à 17:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]